in

En mai, les pucerons débarquent au jardin : 5 astuces naturelles pour s’en débarrasser

Grands ennemis des jardiniers amateurs ou professionnels, les pucerons sont des insectes qui piquent et sucent les plantes.

Ils sont surtout attirés par les lauriers et les rosiers. Mais ils apprécient également les arbres fruitiers. En mai, ils débarquent dans vos jardins et font beaucoup de ravages. Alors, en plus de gâcher vos efforts pour avoir un beau potager, ils peuvent aussi transmettre des maladies à vos plantes. Au lieu de recourir aux traitements chimiques, voici quelques conseils naturels pour éradiquer les pucerons et les éloigner de votre espace vert.

La décoction d’ail

En réalité, il y a de nombreuses espèces de pucerons avec différentes couleurs comme le vert, le rouge et le noir. Elles appartiennent toutes à la famille des aphidoidea et se nourrissent notamment de la sève des végétaux du jardin. À terme, leur attaque peut fragiliser vos plantes. Comme vous le savez, en jardinage écoresponsable, il ne s’agit pas d’éliminer la population de pucerons. Il faut noter que ces insectes occupent une place importante dans la chaîne alimentaire. Un traitement naturel fera donc l’affaire. Pour cela, l’ail est une bonne option.

En effet, l’ail est un aliment redoutable pour combattre l’invasion de pucerons. Pour faire un répulsif à base de cet ingrédient, il suffit de faire bouillir 1 litre d’eau avec 5 gousses d’ail. Ensuite, laissez le niveau réduire jusqu’à 1/3. Puis, filtrez le mélange et faites-le refroidir avant de le mettre dans un flacon. Il ne vous reste plus qu’à le pulvériser sur les pucerons.

A lire également : Comment combattre les pucerons sur les rosiers ?

Le purin d’orties

Les pucerons peuvent occasionner de nombreux dommages sur les végétaux touchés. Leur salive est à la fois toxique et irritante jusqu’à perturber le processus de photosynthèse. Pendant la succion de la sève, ils rejettent un miellat sur le feuillage, pouvant être à l’origine des champignons. D’ailleurs, ils peuvent apporter des virus à vos plantations.

Rapidement envahissants, ils sont capables d’endommager votre jardin. Voici une autre astuce naturelle que vous pouvez appliquer pour vous en débarrasser. Il s’agit du purin d’orties. En plus d’être un engrais vert de qualité, il s’attaquera aussi aux pucerons et aux autres parasites de votre potager. Pour la préparation, laissez macérer quelques semaines 10 litres d’eau pluviale et 1 kilo d’orties dans un contenant hermétique. La solution obtenue sera utilisée comme fongicide. Il vous suffit donc de la verser sur le sol. Mais on peut aussi s’en servir comme insecticide. Dans ce cas, pulvérisez-la sur les feuilles.

Le savon noir

Le savon noir est certainement l’un des ingrédients les plus prisés pour combattre les pucerons. Pour préparer ce remède naturel, mélangez 5 cuillères à soupe de ce savon avec 1 litre d’eau. Secouez bien le mélange avant de le pulvériser sur les petits insectes. Sachez que cette opération doit être renouvelée tous les 10 jours pour espérer un bon résultat. Elle doit également être réalisée le soir ou le matin, et de préférence, par temps sec. Par ailleurs, si des insectes persistent, n’hésitez pas à passer un linge imbibé de ce mélange sur le feuillage et les tiges de vos végétaux.

Le pouvoir des huiles essentielles

En mai, les parasites peuvent être une vraie nuisance dans le potager. Mais avec des conseils simples, naturels et pratiques, vous pouvez avoir le contrôle sur eux. Parmi les méthodes naturelles pour éloigner les pucerons de votre jardin, il y a les huiles essentielles. Voici donc un remède anti-puceron naturel que vous pouvez effectuer chez vous.

Pour faire la préparation, vous aurez besoin de 20 gouttes d’huile de menthe poivrée, de 3 gouttes de liquide vaisselle et d’une cuillère à café d’argile verte. Dans un contenant hermétique, mélangez l’huile essentielle avec le liquide vaisselle. Prenez un pulvérisateur, réalisez du lait d’argile et ajoutez-le à votre mélange principal. Enfin, secouez le tout avant de le pulvériser sur les pucerons.

Les insectes auxiliaires

Vous pouvez vous débarrasser des pucerons avec d’autres insectes prédateurs. Parmi les espèces que vous pourriez inviter dans votre jardin, il y a les coccinelles qui peuvent ingurgiter jusqu’à 100 pucerons par jour. Mais il y a également les chrysopes. Comptez donc une dizaine de larves par végétaux pour combattre l’invasion de pucerons.

Coccinelle mange des pucerons

Vous pouvez d’ailleurs laisser un petit coin sauvage dans votre jardin avec des herbes que vous n’allez pas traiter aux anti-pucerons. De cette manière, vous laisseriez de quoi se nourrir les insectes chasseurs des ravageurs.

Michael

Rédigé par Michael

Bonjour, je m'appelle Michael. Je suis rédacteur en chef de RadioTips.fr et un globe-trotter qui pratique un peu de yoga. Père d'un petit Théo qui a 4 ans. Parisien dans l'âme mais avec un cœur ouvert sur le monde.