in ,

Faire pousser le thé dans son jardin : que faut-il savoir ?

Si vous vous demandez s’il est possible de faire pousser du thé dans votre jardin, la réponse est oui.

Laissez tomber les thés industriels dont l’empreinte carbone est élevée ou qui sont souvent chargés de pesticides. En cultivant l’arbre dans votre jardin, vous pouvez créer une boisson maison à la saveur personnalisée.

Bien effectuer la plantation du thé

Vous avez besoin de graines ou de plants de Camellia Sinensis pour commencer à cultiver vos propres théiers. Il est facile de trouver des graines sur Internet. Il faut cependant beaucoup de temps pour réussir à les faire germer et pousser. Achetez un jeune plant ou un arbre adulte chez un pépiniériste pour être sûr de pouvoir récolter des feuilles de thé dès la première année.

Les périodes où le temps est doux et où il pleut fréquemment sont idéales pour mettre en terre votre arbre. Ces périodes correspondent au printemps et à l’automne en France. Pour commencer, faites un trou deux fois plus grand que la motte du plant. Composez un mélange de terre fertile pour arbustes, de terre de bruyère et de terre de jardin. Mettez en terre votre théier et entretenez-le jusqu’à la récolte suivante.

Assurer l’entretien de la plante

Les théiers sont solides, résistants et durent longtemps s’ils sont bien entretenus. Pour que les théiers se développent, ils ont besoin d’un arrosage régulier. En effet, il faut constamment hydrater les racines du théier, surtout pendant la première année. Arrosez la base de la plante et jusqu’à un mètre autour d’elle à chaque fois que la surface du sol commence à se dessécher afin de maintenir les racines bien hydratées. Dans la mesure du possible, utilisez de l’eau de pluie. Vous pouvez également attendre 24 heures avant d’arroser avec l’eau du robinet, car le chlore et le calcaire ne sont pas très appréciés par le théier.

Un été sec et un soleil brûlant ne sont pas bons pour l’arbre et ses feuilles. Dans ce contexte, il est encore plus important d’assurer l’approvisionnement en eau. De plus, il est conseillé de pailler la plante et de mouiller les feuilles pour l’aider à conserver l’humidité. En cas d’hiver rigoureux, vous pouvez recouvrir vos plantes d’un voile de protection. Secouez régulièrement l’arbre s’il neige, car celle-ci a un effet agressif sur ses feuilles vertes.

Il est essentiel de donner à votre plante de la terre fraîche au printemps. Utilisez un engrais naturel ou un mélange de terre acide pour la nourrir. Vous pouvez également le faire en automne.

La récolte des feuilles de thé

Le meilleur moment pour la récolte est en juin, à la fin du printemps. Choisissez le bourgeon avec une ou deux jeunes feuilles pour obtenir la meilleure saveur de vos thés.

Le séchage des feuilles et de leurs bourgeons est une phase cruciale qui doit intervenir entre la récolte et la dégustation. Il est possible de faire sécher vos cueillettes pendant une journée entière au soleil. Vous pouvez aussi les griller un court instant à 90 °C avec la porte du four légèrement entrouverte.

Conclusion

Le premier avantage de la culture du thé réside dans le fait d’obtenir des feuilles de thé sans pesticides. Même si vous ne produisez pas beaucoup, vous pouvez toujours récolter des feuilles au moins une fois par an. La culture du thé vous permet également de créer vous-même de délicieux mélanges. Ajoutez des fruits, des herbes, des épices ou des fleurs lorsque les feuilles sont prêtes.

Nabila

Rédigé par Nabila

Je m'appelle Nabila. J'ai 30 ans et je suis rédactrice web et content manager.
Je suis passionnée par le web, l'e-Marketing, le Web Design, la rédaction, la conception, web...Tant qu'il y a créativité, marketing, originalité, et nouvelle technologie