Crédit photo : © canva
in

Comment améliorer la qualité de l’air de votre intérieur ?

La qualité de l’air à l’extérieur est aussi importante comme celle d’intérieur. Pour cela, vous devez veiller à ce que l’air ne soit pas pollué. La bonne nouvelle est que vous pouvez le faire avec de gestes simples au quotidien.

Êtes-vous sûr que l’air d’intérieur que vous respirez chez vous est de bonne qualité ? Voici quelques astuces qui vous permettront d’améliorer la qualité de l’air de votre intérieur.

Identifier les différentes sources de pollution dans votre intérieur

De nombreux meubles, matériaux, objets ou substances que vous pensez sans effets peuvent être à l’origine de la pollution dans votre intérieur. Pour mieux les connaître, voici une liste des éléments polluants les plus couramment rencontrés dans un appartement.

Les activités des propriétaires

Vous pouvez aussi être à l’origine d’une forme de pollution intérieure, notamment lorsque vous utilisez des produits chimiques de nettoyage ou lorsque vous bricolez et surtout si vous êtes fumeur. En effet, la fumée de cigarette contient près de 4 000 composés chimiques, parmi lesquels au moins 50 sont cancérigènes.

La pollution provenant de l’extérieur

L’air provenant de l’extérieur ou certains gaz présents dans le sol peuvent être des sources de pollution de l’air intérieur. Les sols portant encore des traces de pollution industrielle passée ou actuelle peuvent, eux aussi, détériorer la qualité de l’air dans votre appartement.

Les insecticides

Vous devez retenir que les produits de la famille des biocides doivent être utilisés avec précaution. Il s’agit des composés chimiques, des insecticides et des pesticides pour vos plantes d’intérieur. Il y a aussi les produits antipuces pour vos animaux domestiques. Tous ces produits sont dangereux pour votre santé et donc, vous ne devez pas en abuser.

L’encens et les parfums d’intérieurs

Sur le marché des produits chimiques, il y a certaines marques qui vantent les mérites purifiants ou assainissant des sprays et autres désodorisants d’intérieur. Il faut noter que tous ces produits présentent des risques pour la santé. En effet, qu’ils soient indiqués « 100 % naturels » ou à base « d’huiles essentielles », ils contiennent des composés organiques volatils ou COV irritants, allergènes et surtout toxiques.

Autre article à lire :   Faire briller un parquet : les meilleures astuces pour un parquet brillant sans effort

Ce n’est pas tout. Il y a également l’encens et les bougies parfumées qui présentent des risques considérables. En effet, la combustion de l’encens est source de benzène, formaldéhyde, d’acétaldéhyde et de toluène qui sont entre autres des substances nocives. Pour ce qui est des bougies parfumées, moins chargées en particules que l’encens, elles révèlent des taux de polluants élevés, comme le formaldéhyde.

Les produits ménagers et produits d’entretien

Les produits de nettoyage utilisés chez soi, que ce soit pour nettoyer votre évier, récurer la salle de bains ou laver le sol, contiennent de nombreuses substances avérées dangereuses pour la santé. Parmi ces produits, il y a l’eau de javel qui en fait partie. Les composés organiques volatils, les phosphates, les tensio-actifs de synthèse et les parfums de synthèse agressent l’organisme, polluent l’air intérieur de votre appartement et l’environnement lorsqu’ils sont rejetés.

Les matériaux de construction, les produits et objets de décoration

Les matériaux de construction comme le bois, le plâtre, les enduits, le béton et les matériaux d’isolation sont sources de plusieurs problèmes. À titre d’exemple, il y a les fibres, les poussières ainsi que de composés organiques volatils. Il faut noter que ces derniers comprennent les hydrocarbures, les solvants et le formaldéhyde. Ces différents éléments se dégagent des bâtiments neufs ou dont la rénovation est récente.

S’agissant des produits de décoration comme les peintures, linoléum, les revêtements de sol en PVC, papiers peints, parquets et moquettes et faux plafonds, ils représentent également des sources de COV. De même, les éléments de mobilier neufs en plastique et en bois aggloméré en bois massif traité ou verni émettent également des polluants.

Autre article à lire :   Faire briller un parquet : les meilleures astuces pour un parquet brillant sans effort

Ouvrez vos fenêtres au quotidien

Cela peut sembler une évidence, mais ouvrir fréquemment ses fenêtres est le moyen le plus simple d’éliminer les particules polluantes de l’air de votre espace de vie. Il est principalement important de le faire en hiver, lorsque l’humidité est élevée, même s’il est tentant de garder toutes les fenêtres bien fermées.

Soyez stratégique quand vous le faites. Si vous habitez près d’une route très fréquentée, gardez les fenêtres fermées aux heures de pointe. Ou si vous souffrez du rhume des foins, n’ouvrez pas vos fenêtres le matin, lorsque le taux de pollen est le plus élevé.

Utilisez votre hotte aspirante et vos ventilateurs

La cuisson produit de la graisse, de l’humidité, de la fumée et des odeurs. Pour cela, allumez votre hotte de cuisine et vos ventilateurs pendant et après la cuisson. Même si vous les trouvez extrêmement bruyants, ils permettent de purifier l’air de l’huile et des autres ingrédients qui s’y sont évaporés. Cela limitera également les dommages à vos murs et armoires de cuisine.

Si vous le pouvez, procurez-vous une hotte aspirante, parfois appelée hotte ventilée ou hotte aspirante, plutôt qu’une hotte à recirculation. Les hottes aspirantes envoient l’air de votre maison à travers le mur ou le toit. Par contre, les modèles à recirculation filtrent l’air à travers un filtre à charbon et le re-circule à l’intérieur de votre cuisine.

Soyez à l’affût de l’humidité et de la moisissure

Si vous souffrez d’asthme ou d’un système immunitaire affaibli, vous devez faire particulièrement attention à contrôler le taux d’humidité dans votre maison. Selon l’organisation caritative Asthma UK, plus de 42 % des asthmatiques interrogés ont déclaré que les moisissures et les champignons déclenchent leur asthme.

Ensuite, évitez de suspendre le linge humide à l’intérieur. Vous n’avez peut-être pas d’autre option si vous n’avez pas de sèche-linge, mais lorsque l’humidité de l’air rencontre des surfaces froides, telles que les fenêtres et les murs, elle se condense. Si vous devez sécher votre linge à l’intérieur, ouvrez une fenêtre pour que la vapeur d’eau puisse s’échapper, ou utilisez un déshumidificateur et fermez les fenêtres et les portes de cette pièce.

Autre article à lire :   Faire briller un parquet : les meilleures astuces pour un parquet brillant sans effort

Il est recommandé d’utiliser un séchoir à linge plutôt que de suspendre votre linge directement sur le radiateur. Cela peut provoquer de la condensation, augmenter vos factures de chauffage et endommager les fibres délicates de vos vêtements.

Investissez dans un purificateur d’air de qualité

Les particules de poussière et de pollen peuvent être microscopiques. Il est presque impossible de nettoyer quelque chose que vous ne pouvez pas voir. Optez donc pour le purificateur d’air. Les meilleures machines de purification de l’air piègent et éliminent près de 100 % des polluants en aspirant l’air sale, en le filtrant et en le relâchant dans la pièce, beaucoup plus propre et plus fraîche.

Philips Domestic Appliances AC0830/10 Purificateur d'air Série 800 avec filtre à charbon actif, élimine 99,97% des allergènes aériens
Marchand
Promo
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Les purificateurs d’air peuvent s’avérer particulièrement utiles pendant la saison de pointe du rhume des foins de mai à juillet et comportent généralement des écrans LED qui clignotent en vert lorsque l’air ambiant est propre. Certains libèrent des ions négatifs dans l’air pour aider à neutraliser les virus et les bactéries en suspension dans l’air.

Dépoussiérez avec des aspirateurs

Les aspirateurs de bonne qualité sont chers, mais ils sont une force puissante contre la poussière, le pollen et les poils d’animaux, qui peuvent tous s’accumuler rapidement et irriter votre système respiratoire. Passez l’aspirateur aussi régulièrement que possible, y compris sous les canapés et les lits.

Frappez les coussins, les tapis et étalez-les à l’extérieurs pour réduire la quantité de poussière qu’ils retiennent. Changez votre literie chaque semaine et lavez-la à 70 degrés pour tuer les acariens et les germes. Gardez les surfaces propres pour les épousseter fréquemment et utilisez un chiffon humide pour piéger ces particules embêtantes.

 

Alice

Rédigé par Alice

Je m'appelle Alice. J'ai 27 ans et je suis diplômée en communication et en journalisme. Depuis quelques années, je travaille en tant que chroniqueuse dans différents webzines.

J'aime la mode, la décoration et la musique. J'aime suivre les dernières tendances et partager mes réflexions à ce sujet avec mes lecteurs.